Archives du mot-clé noix de coco

Seitan

seitan

Ma base pour la recette de seitan vient d’ici. C’est une bonne recette, facile et simple à faire. Un seitan fait maison est moins cher et infiniment meilleur qu’un seitan acheté tout fait.

Ah au fait, précision : le seitan est une sorte de pain de gluten, donc des protéines, ça remplace la viande dans mal de recettes. Parmi les substitut de viande en cuisine végane, c’est un des grands classiques, avec le tofu (et le roi des tofus : le tofu lactéo-fermenté) et le tempeh.

Ma version change un peu par rapport à l’originale. Je voulais apporter une saveur différente pour faire une farce pour les Banh Bao (petites brioches vietnamiennes) de Coline.

  • 200 g de farine de gluten
  • 60 g de farine de coco
  • 5 cl de sauce soja
  • 15 cl d’eau
  • une pincée de sel
  • deux cuillerées à soupe de cumin

Mélangez tout et pétrir avec les mains. Ajouter un peu d’eau si vous n’arrivez pas à former une boule. Ça doit donner une sorte de pain humide.

Faire chauffer une grande casserole d’eau bouillante. Y mettre le seitan entièrement immergé et baisser le feu. Faire cuire à feu doux quelques minutes puis augmenter à feu moyen. Laisser cuire pendant 1h30.

Et voilà ! Toutes ces mesures sont indicatives. Comme l’assaisonnement : n’hésitez pas à remplacer la sauce soja par du sel, ajouter du paprika, du gingembre moulu.

Le seitan peut ensuite être découpé en tranches ou haché.

Grâce à la farine de coco, le seitan n’est pas élastique comme avec la version gluten+blé. La texture est plus légère et douce. Il se tient moins bien, mais gustativement, c’est plutôt une réussite.

Martin

À la recherche du chocolat blanc à la noix de coco

Il nous a fallu cinq tentatives avant de trouver LA recette idéale de chocolat blanc à la noix de coco, et LES bons ingrédients. Je veux dire : la recette capable de s’élever presque au niveau du chocolat blanc à la noix de coco Rapunzel (je n’irais pas jusqu’à dire égaler, il ne fait pas déconner non plus) qui, pour le plus grand malheur de Martin, contient du lait (comme tous les chocolats blancs que l’on a trouvés jusqu’ici).

Sur le papier, le chocolat blanc à la noix de coco, c’est très simple : beurre de cacao + sucre + noix de coco. Voilà les ingrédients minimums. Après, bien sûr, on peut l’améliorer comme on veut. En pratique, c’est un peu plus compliqué.

Nos deux premiers essais utilisaient du beurre de cacao en pastilles trouvé en magasin bio. Le résultat était joli, intéressant, mais franchement, on avait l’impression de manger de la graisse pure.2015-07-09 14.52.13Du coup, on s’est dit que le beurre de cacao n’était pas à la hauteur et on a laissé tomber l’affaire, jusqu’à ce que j’en trouve sur Aroma Zone (il y en a sans doute ailleurs de très bons aussi). Et comme ils sont chouettes chez Aroma Zone (c’est ma nouvelle religion), ils fournissent même leur propre recette de chocolat blanc à la noix de coco.

D’abord, on a voulu faire les malins, en remplaçant le sucre glace par du sirop d’agave (parce que son indice glycémique est bas). Évidemment ça a donné une graisse jaunâtre liquide. Ensuite on a suivi la recette, mais en voulant aller trop vite. Et là, on a fabriqué un agglomérat de sucre glace graisseux (pas totalement dégueu, cela dit). Alors on s’est dit qu’on pourrait peut-être essayer de suivre la recette. On l’a quand même un peu modifiée à notre sauce, mais cette fois-ci ça a marché : on a réussi à obtenir un beau et délicieux chocolat.

IMG_2361Pour une tablette de 100 g environ, il faut :

  • 50 g de beurre de cacao filtré
  • 30 g de sucre glace (plus ou moins selon vos goûts – c’était déjà pas mal sucré comme ça, j’ai trouvé)
  • 3 ou 4 cuillerées à café de noix de coco râpée
  • 1 cuillerée à café de lait d’amande déshydraté
  • 2 pincées de vanille en poudre

Faites fondre le beurre de cacao au bain marie à feu tout doux (c’est important car le sucre glace a tendance à faire des grumeaux quand on le verse dans le beurre trop chaud, il me semble). Lorsqu’il est fondu, ajoutez très progressivement le sucre glace en le tamisant avec une petite passoire, et mélangez régulièrement pour éviter les grumeaux. Ajoutez ensuite le lait d’amande en poudre, mélangez jusqu’à ce qu’il soit dissout, puis la vanille et la noix de coco. Mélangez encore. Coulez le tout dans un moule et laissez votre chocolat refroidir au frigo pendant quelques heures avant de le dévorer.

PS : J’avais coulé ma tablette dans un récipient en verre, mais du coup, impossible de décoller ou de découper le chocolat correctement : on l’a donc mangé réduit en miettes. Je n’ai pas encore testé les moules à tablette en silicones mais il semble que ce soit la solution.

PS2 : Le chocolat a une consistance bien dure lorsqu’il sort du frigo mais a tendance à ramollir un peu trop s’il reste longtemps à température ambiante. La texture est un peu friable, moins croquante et compacte qu’un chocolat blanc à la noix de coco acheté dans le commerce.

Coline

IMG_2359