Houmous : une philosophie pour nous les doux voyoux

L’objet de ce blog est de montrer que le véganisme est accessible, joyeux et délicieux (avec toutes les précautions : une alimentation végétale se pense, ainsi la supplémentation en vitamine B12 est indispensable, et je conseille aussi vitamine D (D3 d’origine végétale), et omégas 3 DHA-EPA).

Donc je vais proposer des recettes super simples (je suis le cuisinier punk du couple) car souvent nos journées sont courtes donc les recettes rapides et simples sont indispensables (même si les faux-mages sont chouettes et miam).

Le houmous.

Ma recette :

(note : alors contrairement à Coline je suis flou sur les quantités et le temps)

  • Des pois chiches (je les fais tremper une quinzaine d’heures, je jette l’eau et je les fais cuire dans une nouvelle eau pendant une bonne heure – d’ailleurs au lieu de jeter l’eau de trempage, on peut la garder, la faire bouillir au moins 10 minutes puis la battre en neige pour faire des mousses au chocolat, de la meringue. Le blog Révolution végétale explique tout ça très bien) (et si vous n’avez pas le temps, prenez des pois chiches en boîte).
  • De l’huile d’olive
  • Du sel
  • De l’ail
  • De l’oignon
  • De la purée d’amandes (c’est ma touche perso ces temps-ci, ça ajoute un peu de sucré, mais vous pouvez mettre de la purée de sésame -tahin- comme le veut la tradition)
  • Du cumin
  • Du jus de citron (pas trop, hein)
  • Du poivre

Vous mixez tout et voilà.

Houmous-baby

Le mieux est d’en faire d’énormes quantités, et d’en congeler une bonne partie.

Bien sûr on l’accompagnera d’une bonne bouteille de fizzy bubblech (100% végane). Mais ça tombe sous le sens.

Alors je sais, je ne donne pas de dosage, mais pour une raison simple : on s’en moque. C’est une question de bon sens, de goût et de feeling. Par exemple ne mettez pas 2 kilos d’ail et 20 grammes de pois chiches. Il est important de se lancer, de se faire confiance. La base ce sont les pois chiches, c’est évident, après tout le reste c’est pour le goût et l’onctuosité. Donc testez, expérimentez. Enlevez des ingrédients, rajoutez-en. Tiens et pourquoi pas un peu de persil ? Enlevez l’ail si vous n’aimez pas et mettez du piment ou du poivron. Sentez-vous libre. Difficile de rater un houmous, ça se rattrape toujours.

Le houmous (ça sonne comme humus pour moi, c’est dire si c’est important), c’est un plat parfait, partagé par tous les peuples de la terre et toutes les religions. J’en mange à quasiment tous les repas et à chaque fois je le fais un peu différent.

Et puis, pour les véganes : ce sont des protéines. Il contient aussi fer, zinc, cuivre, manganèse, folates, magnésium, potassium, sélénium, vitamines B1, B2, B6. Et ça uniquement grâce aux pois chiches. Donc imaginez avec la purée d’amandes, ail et oignon.

À part ça la musique qui tournait durant la recette c’était Cartola, le nouveau Cocorosie, et Some Better Day (I am Kloot), pas loin d’être la plus belle chanson du monde.

Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *