Archives mensuelles : janvier 2016

Des fêtes très gourmandes (avec beaucoup de Marie Laforêt dedans)

Cette année pour les fêtes, on a débarqué dans nos familles réunies pour l’occasion en Alsace avec notre petite liste de courses d’ingrédients bizarros pour pouvoir cuisiner quelques petites douceurs véganes. On n’a pas inventé grand chose, on s’est surtout inspirés des recettes de Marie Laforêt que l’on trouve dans ses formidables livres : Vegan, Noël Vegan ou encore Desserts gourmands sans œufs ni lait (et donc par respect du droit d’auteur, on ne vas pas donner les recettes ici :-)).

On a donc notamment dégusté :

Des kanelbullar (ou cinnamon roll). On est partis de la recette de Marie Laforêt qui se trouve dans le livre « Desserts gourmands sans œufs ni lait » en faisant quelques modifications. Déjà, il y a un petit souci dans les proportions, il faut ajouter environ 150 g de farine (Marie Laforêt a écrit 250 g, mais ce n’est clairement pas assez). On sucre moins la pâte aussi. Ensuite, on fait la garniture avec de l’huile de coco et du sucre de coco. Et là, il ne faut pas hésiter à faire davantage de garniture que ce qu’indique la recette. En ce qui concerne la cuisson, on va plutôt jusqu’à 12 – 15 minutes pour avoir un résultat crousti-fondant. Enfin, pour le glaçage, on a testé différents parfums : vanille en poudre, vanille liquide, supplément cannelle, et aussi jus de citron. Recette réalisée deux fois pour deux fournées miamesques.

IMG_3552

Un rôti de Seitan farci aux marrons avec sa sauce gravy (recettes issues de « Vegan » de Marie Laforêt). Ici, on a suivi scrupuleusement les indications et c’était parfait. Il faut juste penser à bien cuire le seitan (on peut pousser la cuisson dans le bouillon à 1h pour être sûr) sinon la texture est un peu élastique. Comme on n’est pas très doués pour le saucissonnage, le résultat visuel était parfois douteux (notre premier rôti ressemblait à un énorme cocon de chenille, le second avait un aspect de cerveau allongé), mais une fois recouverts par la sauce, on ne voit plus rien :-)IMG_3598

La bûche choco-noisette-coco-pralin (recette issue de « Vegan », encore une fois). On l’a faite trois fois tellement elle était bonne, et on s’est même fait piquer les restes par des carnivores. Petites remarques : 1. Ne pas hésiter à sucrer moins la pâte et surtout la ganache, car le pralin est très sucré (d’ailleurs on en a mis plus que ce conseillait Marie Laforêt, c’est trop bon). 2. Plus les couches de génoise seront fines, moins la bûche sera sèche (donc ne pas hésiter à ne pas se servir de toute la pâte pour la génoise). 3. C’est tout simplement la meilleure ganache du monde. IMG_3599

Des palets de coco au cœur cacao-dattes (recette d’Antigone XXI, pour une fois). Nos proportions étaient un peu freestyle car on les a préparés avec un reste de beurre de coco maison déjà sucré et de la pâte de dattes, mais ça marche quand même (ne pas hésiter à mettre pas mal de farce) :-)

IMG_3549 IMG_3556

Des rillettes marines, du tarama végétal, du faux gras et du gravlax (qu’on a oublié de photographier), dont les recettes sont toutes issues de « Noël Vegan ». Les rillettes et le tarama sont une véritable réussite (pour le tarama, on nous a soufflé qu’il était encore meilleur avec un peu moins de concentré de tomates), le gravlax était très bon (on y a ajouté des algues pour un goût plus maritime, ainsi que du citron et de l’huile d’olive pour faire une vraie marinade), le faux gras également, mais très gras (et attention : les proportions sont énormes alors qu’il ne se conserve que quelques jours, donc diviser par deux ou trois). On a aussi improvisé un autre très bon faux gras à partir d’un mélange de deux recettes (dont celle de la fée toi-même.). Avec des noix et des shiitake comme bases. Miam.

On a aussi mangé (mais pas fait nous même) : les Pepparkakor de « Noël Vegan » et surtout les cookies tout chocolat de « Vegan » qui sont absolument parfaits.

De très belles fêtes et des repas gourmands. On a eu de la chance, il y a pas mal de magasins bios en Alsace, et nos familles ont été curieuses et ouvertes. Nos proches se rendent compte que la cuisine végane est gourmande :-)

Prochain défi : la galette des rois (et galette des rois véganes ET sans gluten, car on a une amie qui ne mange pas de gluten).

Coline